Réunis en conseil mardi soir les élus ont attribué les subventions aux associations pour 2013. USP (club de foot) : 1 700 €; Amicale laïque : 1 200 €; banque alimentaire du Trégor : 900 €; Gym Pluz : 600 €; Gwen Ha Du : 400 €; Société de chasse, Dragonotes 22, la Pierre Le Bigaut, Adot 22, Afm, Tri Palikell : 300 €; Fnaca, Restos du cœur : 250 €; les Trompes du Guindy : 200 € ; Athlétisme Bégard 175 €; Asptt Lannion : 150 €; Bégard tennis de table : 125 €; Domicile Action, Apajh, Adapei, Anacr : 100 €; Canoë : 75 €; Cfa Plérin : 80 € et la chambre des métiers 40 €. Les élus ont refusé une demande d’aide à un voyage à Paris d’un élève du collège Yves Coppens, ainsi qu’une participation aux charges de fonctionnement des écoles publiques de Lannion pour 3 pluzunétois. L’association Mutuelle du bétail a mis un terme à son activité et a procédé à la répartition de ses fonds. La commune accepte un don de cette association d’un montant de 2 862,41 €. La commune va s’équiper d’un nouveau logiciel pour le secrétariat de la mairie afin de favoriser le travail en ligne. Le montant de cet investissement est de 5 068 € TTC, installation comprise, avec une maintenance annuelle de 1 285 € HT.La desherbeuse mécanique financée par des subventions à plus de 50 % est définitivement acquise pour 6 117,65 € HT.

Dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires, le maire a rappelé le décret du 24 janvier 2013 relatif à l’organisation du temps scolaire. Les collectivités doivent organiser et prendre en charge les temps dégagés par le passage de la semaine de 4 jours à celle de 4 jours et demie, soit 3 h hebdomadaires. Après concertation avec les enseignants, les élus estiment que les conditions ne sont pas optimales pour une mise en place du système dès 2013 et sollicitent une dérogation pour la reporter à la rentrée 2014.

Le maire s’est inquiété de l’état des routes communales, selon lui « très dégradées ». Il souhaite que la commission voirie et les services techniques de la ville sillonnent le réseau routier communal le 27 février. Leurs constatations et observations serviront à prioriser les travaux à effectuer par les services du Conseil Général selon la formule du Point à temps. Josiane Carpentier sera remplacée durant son arrêt maladie par Corinne Lamotte jusqu’au 24 mars.