Le projet d’aménagement du bourg est adopté

Le conseil municipal avait souhaité, lors de la première présentation, un certain nombre de modifications sur le projet d’aménagement du bourg (2e tranche). Il a été entendu puisque l’avant-projet présenté mardi soir a été approuvé à l’unanimité. À l’intersection de la route venant de Bégard (RD 30) et de celle venant du Loc (RD 31), le « stop » sera en définitive maintenu tel qu’actuellement (c’est-à-dire sur la route venant de Bégard).IMG_4393 Mais des ralentisseurs, dont la forme reste à définir, seront installés sur la RD 31, à l’entrée du bourg. Un autre « stop » sera installé au carrefour de la route de Lanveur. Un trottoir sera créé de la salle des fêtes jusqu’à la route de Bégard. IMG_4395Deux arbres seront enlevés à l’intersection des rues Louis Guegan et Jehan Beresay. Les autres arbres seront maintenus au détriment de certains emplacements de stationnements. Les élus ont été attentifs à la continuité des cheminements et à la sécurité des piétons : des barrières et des bordures élevées garantiront que les voitures n’empiètent pas sur le cheminement piétonnier. L’entrée principale du stade de football se fera par la rue des Petits Pavés ; Un parking adjacent sera créé avec 32IMG_4388emplacements de parking. La rue Louis Guegan sera calibrée à 5,80 m sur toute sa longueur. Le maire a conclu : « Le projet est défini ; Nous allons maintenant pouvoir entrer dans les détails ».

 


Installation classée : avis favorable du conseil

Lors du conseil municipal de mardi soir, les élus avaient à se prononcer sur la restructuration interne de la EARL Queffelou-Stephan de Tonquédec (augmentation du cheptel porcin à 1 680 places et arrêt de l’élevage bovin de 80 vaches allaitantes). Les limites administratives de Pluzunet étant incluses dans le périmètre pour l’enquête publique, et après discussion sur les conséquences possibles des rejets, les élus ont donné avis favorable sous réserve de la consultation du comité du bassin-versant.


Augmentation du prix de la cantine

Les tarifs de la restauration scolaire vont subir une augmentation de 5,9 % à la rentrée scolaire de septembre 2010. Les élus justifient cette augmentation du fait que les tarifs de la cantine n’avaient pas subi de hausse depuis plusieurs années et que la réglementation l’exige. Le tarif proposé à Pluzunet reste un des moins élevés de la Région, « pour ne pas défavoriser les familles à bas revenus » expliquent les élus. Le prix du repas sera fixé à 1,85 € (contre 1,75 € auparavant).


La Poste s’invite de nouveau au conseil

« Il faut sauver le soldat cavanais » : c’est par cette phrase volontairement provocante que le maire a abordé le thème du maintien du bureau de poste à Pluzunet lors du conseil de mardi soir. Il a poursuivi : « Le problème est toujours là. Il faut jouer la solidarité entre les communes, car même Cavan, à long terme, sera condamné ». L’opposition, par la voix d’Yvon Blanchard, se montre solidaire : « Il ne faut pas compter sur l’AMF (Association des Maires de France). Nous devons mener ce combat jusqu’au bout et organiser une manifestation de masse avec d’autres communes qui rencontrent les mêmes problèmes que Pluzunet, comme Trédez-Locquémeau par exemple. » Et de poursuivre : « Déplacer le bureau de poste dans un commerce n’est pas la solution : on n’achète pas un beefsteak chez le boulanger ! Plus les horaires d’ouverture seront réduits, plus la fréquentation diminuera. La solution reste le maintien du bureau de poste et nous nous battrons pour cela ». la_20posteLa discussion s’est terminée sur une note un peu plus optimiste lorsque le maire a rappelé que la Poste proposait de vendre à la commune le local actuel de la Poste, bâtiment que Pluzunet avait cédé gratuitement. Heureusement, une clause dans le contrat initial empêchera cette éventualité,

 


Nouveauté pour le 14 juillet

Lors des questions diverses du conseil de mardi soir, le maire a dévoilé le contenu des festivités du 14 juillet. C’est le club de football local, l’USP, qui aura la charge de cette journée. L’USP abandonne son repas du 13 juillet en soirée au profit d’un repas le 14 juillet à midi et d’un bal suivi d’un feu d’artifice le soir. Le maire a aussi confirmé la reprise de la boulangerie par celle de Prat « au début, cela ne sera qu’un dépôt de pain. Mais si le succès est au rendez-vous, le boulanger compte bien rétablir le fournil. ». Pour la salle des sports, le processus est enclenché puisque l’architecte sera choisi le 6 juillet. Gaël Choubard signale que le point propre près de l’école est de nouveau la cibleramassage_relais d’incivilités. Le maire promet une palissade pour la rentrée. Pour la même période, les nouveaux panneaux de rues devraient être posés. Une demande est faite pour acheter un râtelier à vélos à disposer devant la boulangerie. Miche Gallou, ébéniste, est désigné pour terminer le clocher de l’église (ouverture dans le mur). En conclusion du conseil, le maire a répondu fermement à une question sur une rumeur persistante : la police de l’eau aurait mis la commune à l’amende pour du désherbage chimique. Jean-Claude Jegou a démenti formellement : « la police de l’eau est bien venue à la mairie, mais ce n’était qu’une visite de courtoisie ».