Jeanne-Marie Guerguin est née à Belle-Isle-en-Terre, mais a passé toute son enfance à Pluzunet, à Pont-Mary, à mi-distance de la chapelle du Loc et de celle de Saint Idunet. Trés jeune, elle entre dans les ordres, chez les Franciscaines Missionnaires de Marie à Plouflagran. Devenue religieuse, elle porte le nom de Soeur Marie de Sainte Nathalie. Aprés plusieurs étapes ( Paris, Carthage, Italie), elle est choisie, avec six autres religieuses, par sa mère supérieure pour ouvrir un orphelinat de filles en Chine.

Le 9 juillet 1900, les religieuses sont victimes de la " révolte des Boxers".  les "Boxers" leur demandent de renier leur foi et d'abandonner les orphelines dont elles ont la charge. Elles refusent ; Elles sont alors trainées devant un tribunal. Des évêques, des prêtres et des laïcs chinois convertis au catholicisme sont exécutés devant elles. Malgré cet horrible spectacle, elles refusent toujours de renier leur foi et se mettent à chanter. Elles sont, à leur tour, décapitées.

Les sept soeurs ont été canonisées par le Pape Jean-Paul II le 1er octobre 2000.

jpg_sainte_Jeanne_Marie_Guerguin_e2846